MORGAT 

2018

 

La gravure représente « l’Ile vierge » appelée également la « Pointe de Saint Hernot » située entre Morgat et le cap de la Chèvre (presqu’ile de Crozon, Finistère). La balade de neuf kilomètres, qui s’étend sur les chemins de ce massif rocheux embrassant toute la baie de Douarnenez, enchantait particulièrement le japoniste Henri Rivière (1864 – 1951) qui y travailla durant de longs mois entre 1902 et 1916.

Entre l’influence d’Henri Rivière, celles des artistes japonais du mouvement Shin Hanga des années 1920-30 et plus particulièrement de Kawase Hasui (1885 – 1957), l’artiste Beno, ébloui par la similitude des paysages de Crozon et de certaines côtes japonaises, compose une estampe dont les jeux de lumière font ressentir l’atmosphère de ce lieu un jour d’été.

L'estampe est imaginée, gravée et imprimée pour l’ouvrage « La Gravure sur bois en Bretagne 1850 – 2000 » de Philippe Le Stum, conservateur en chef et directeur du musée départemental breton (Quimper) aux éditions Coop Breizh.

 

Tirage :

40 exemplaires

9 matrices en bois de hêtre

22 passages couleurs

Papier japon Nishinouchi, 60 gr

Format papier : 37 x 18 cm

Format visuel : 33,2 x 15,8 cm

 

Extraits de l'ouvrage :

https://fr.calameo.com/ read/ 0046514392861ab9ea6fd

 

Presse :

La gravure en Bretagne, revue Bretons n°148 décembre, page 20

 

 

 

 



 

 

 

  MATRICES